Archive for août, 2012

À propos de « Dignité, mes fesses ! » (pétition)

août 11, 2012 - 7:03 No Comments
à propos du sujet sur la pudeur en milieux hospitalier

Pour que les chemises cachent les fesses des patients !

Le 27 juillet dernier, une kinésithérapeute a écrit un billet, intitulé « Dignité, mes fesses ! », sur son blog pour s’insurger contre l’impudeur infligée par les hôpitaux, donnant l’exemple d’une dame de 85 ans « vêtue de l’informe chemise de nuit de l’hôpital ».

Pour découvrir ce billet, cliquer sur le lien suivant :
>>>> Article : Dignité, mes fesses !

Sous le pseudonyme de «Leya_MK », elle ne comprend pas qu’on puisse donner une chemise à taille unique boutonnée dans le dos pouvant laisser les fesses des patients visibles.
« Depuis quand être à demi nu devant les soignants, les médecins et ses proches doit être une fatalité quand sur le plan médical rien ne justifie ? » s’interroge-t-elle.
Un médecin, sous couvert également d’anonymat, a alors proposé une pétition « pour des chemises d’hôpital respectant la pudeur et la dignité des patients ». Elle peut être signée sur le blog Farfadoc.
En tant que professionnel de santé dont le travail est surtout orienté vers la psychologie du corps, vous pensez bien que le sujet m’a beaucoup intéressé. J’ai lu avec intérêt cet exposé réclamant une plus grande dignité et pudeur dans les hôpitaux. J’ai lu aussi tous les commentaires déposés sur le blog. C’est très instructif. Nous avons le reflet d’une réalité :
- Tout d’abord nous pouvons constater que le sujet est tabou puisque la plupart du temps les personnes restent anonymes.
- Il y a bien sûr ceux qui se font l’écho du point de vue exposé par cette kinésithérapeute, faisant référence souvent à leur propre expérience.
- Certains aussi ne voient pas d’impudeur dans le fait de risquer de montrer ses fesses à tout le monde. Mais là j’ai envie de dire que ce n’est pas une raison pour imposer à tout le monde ce vécu personnel.
- Bien évidemment se glissent aussi quelques propos à noter précieusement d’un point de vue psycho-relationnel car ils justifient à eux seuls l’importance du souci de la pudeur. Je fais référence à des propos du style « je suis pour la chemise ouverte en dessous de 50 ans », propos tenus par une personne (sans doute un homme) qui sous couvert de l’anonymat, puisqu’il utilise un pseudonyme, se range (sans le savoir peut-être, mais il serait important qu’il ne sache) du côté de ce qu’on appelle les prédateurs pervers. Bien évidemment il nous dirait que ce n’est que de l’humour, là où d’autres perçoivent de la lubricité.
- Certains propos insistent aussi sur l’importance d’une formation du personnel hospitalier pour permettre de prendre en compte le vécu du patient. Tous les professionnels formés dans ce sens savent que le bien-être joue une part importante dans le bon rétablissement du patient. Il est certain qu’il existe à ce niveau un manque flagrant dans les milieux hospitaliers. Il y a encore beaucoup de chemin à faire et je n’ai pas vu beaucoup de progrès depuis plus de 30 ans de pratique. Et pourtant des professionnels formés dans l’approche psycho corporelle existent (psychomotriciens, etc.).

Ce sujet a suscité beaucoup de réactions, à tel point que la ministre de la Santé, Marisol Touraine, s’est emparée du dossier depuis jeudi dernier en précisant : « si cette question est perçue comme secondaire par certains, elle ne l’est pas à mes yeux. »

Alors allez sur le site Farfadoc en cliquant sur la ligne suivante pour signer la pétition :

>>>> Je signe la pétition pour réclamer plus de pudeur pour les patients dans les hôpitaux