Quand les médias font leur marché de la polémique

Méfiance ! Les médias ont de plus en plus tendance à se délecter de la polémique autour du « comportementalement correct » pour attirer l’attention et non pour le bien social. Et actuellement les exemples sont particulièrement nombreux autour du racisme, du sexisme, du féminisme, etc. En se laissant guider par ces sujets de polémique qui n’ont qu’un intérêt financier pour les médias, notre société risque de glisser vers un sectarisme malsain.

Exemple : quand le mélioratif est transposé en péjoratif

Prenons l’exemple le plus récent :

20171217-160519.jpg
(Photo : SIPA)

Notre nouvelle miss France 2018 (Maëva Coucke) a osé employer l’expression « crinière de lionne » (*) en référence à la chevelure de miss France 2017 (Alycia Aylies). Tout le monde sait qu’en la circonstance, le vocable était certainement mélioratif et non péjoratif ce qui n’a pas empêché certains médias d’en profiter pour attiser une polémique malvenue, alors que, quand les critères de canons de beautés se font sur des choix capillaires aussi variés, c’est plutôt sain et rassurant, ne donnant pas lieu à polémiquer et encore moins à en faire tout un article, pour ne pas dire un fromage. Point barre !

(*) : les polémistes obtus n’auront pas oublié de rester au sens premier de l’expression en ne manquant pas de préciser qu’une lionne n’a pas de crinière, en oubliant donc qu’il est question ici d’espèce humaine et je suis bien placé pour dire que certaines ont une sacrément belle crinière ! 😉

Ce contenu a été publié dans Les coups de gueule, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Page not found - Sweet Captcha
Error 404

It look like the page you're looking for doesn't exist, sorry

Search stories by typing keyword and hit enter to begin searching.